Les_nuances_du_gris_Maelie_Guillerm_1 -

Les Nuances du gris, Guillerm Maëlie, 22 min ; 2020, Aix-Marseille Université, Master Écritures documentaires

J’ai grandi entre la montagne et la ville, le coeur nourri par la nature, le cinéma et la pein­ture. A 18ans, je commence des études d’histoire de l’art à l’École du Louvre. La licence terminée, je préfère aller à la rencontre des gens et des cultures plutôt que de continuer à les étudier dans les musées. Pendant un an je travaille dans des fermes en Irlande et en Patagonie. Pour approcher les autres, je me rends compte qu’une caméra est un ou­til bien pratique et je commence à filmer pendant mon voyage au Pérou. Poussée par l’envie d’apprendre à me servir de ce nouvel outil, je candidate à des écoles de cinéma et je finis par intégrer le Master d’Écritures documentaires de Marseille. Pendant ces deux années d’étude, je découvre réellement le documentaire. Toutes ces possibilités d’appré­hender le réel pour mieux le comprendre m’enchantent. Depuis j’explore les façons d’as­socier l’imaginaire et la vie quotidienne.

Zeus désire Europe, il décide de l’enlever pour s’unir à elle. Est-ce un honneur ou un viol ? La réponse est différente en fonction des artistes qui ont représentés le mythe. L’histoire se répète. Tandis qu’un peintre cherche sa propre représentation du mythe, des voix de femmes incarnent Europe à travers leur histoire et un homme parle d’une agression qu’il a commise. Il s’interroge : où se trouve la limite et comment la reconnaître ? Des tableaux anciens à l’atelier de l’artiste se dessine la zone grise du consentement.